Rendez-vous par téléphone : 514 707-0689 ou en ligne

MIEUX COMPRENDRE LA MÉNOPAUSE

La ménopause est un processus naturel et inévitable dans la vie d’une femme. Elle s’installe autours de la cinquantaine, parfois avant. La période qui suit la ménopause représente en moyenne à peu près le tiers de l’existence d’une femme. Il importe donc d’apprendre à gérer le plus harmonieusement possible cette période souvent délicate, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique.

QUELLES SONT LES CAUSES ?

La ménopause est la période de la vie au cours de laquelle les menstruations cessent et les ovaires ne produisent plus d’ovules. Les femmes sont ménopausées lorsqu’elles n’ont pas eu de menstruations depuis un an. L’épuisement progressif de la fonction des ovaires ainsi que de leur production d’hormones, dont les œstrogènes, caractérise ce que l’on appelle la périménopause, qui peut durer de quelques mois à quelques années. Celle-ci se traduit par une irrégularité des cycles menstruels et l’apparition de certains symptômes (bouffées de chaleur, troubles de l’humeur, fatigue, etc.). En plus de servir au développement et au fonctionnement des organes sexuels chez les femmes, les œstrogènes influent sur la solidité des os, l’élasticité des artères, l’élasticité, la texture et l’apparence et de la peau, l’humeur ainsi que la concentration. Une diminution de la production d’œstrogènes entraîne donc des manifestations à la fois physiques et psychologiques.

LES BOUFFÉES DE CHALEUR: UN CLASSIQUE !

Près de 75% des femmes ressentent des symptômes de la ménopause. Les bouffées de chaleur constituent le symptôme ménopausique le plus fréquent et le plus incommodant; trois femmes sur quatre en sont affectées. Les sécrétions irrégulière d’œstrogènes, qui interviennent dans la régulation de la température corporelle, en est la cause. Les bouffées de chaleur peuvent durer de quelques secondes à quelques minutes, voire jusqu’à une heure. En moyenne, elles durent de trois à six minutes. Elles peuvent à l’occasion, se terminer par des tremblements et des frissons.

LES AUTRES SYMPTÔMES DE LA MÉNOPAUSE

Il arrive que les femmes ménopausées se plaignent aussi d’insomnie, d’irritabilité, d’anxiété, et nervosité et de dépression. De plus, certains symptômes, tels que la sécheresse vaginale et la diminution de la libido, peuvent affecter leur vie sexuelle. Sur le plan psychologique, divers symptômes sont susceptibles d’accompagner la ménopause, dont des sautes d’humeur, des troubles de mémoire et des difficultés de concentration.

POUR DES OS EN SANTÉ !

Les œstrogènes contribuent au maintien d’une bonne ossature. Leur absence accélère le processus physiologique de déminéralisation des os, qui peut favoriser l’ostéoporose, une affection responsable de fractures et de tassement vertébraux. À titre préventif, un apport quotidien de calcium (provenant de l’alimentation ou de supplément) à raison de 1200 mg est primordial après la ménopause. Ce minéral renforce les os et diminue ainsi les risques d’ostéoporose. La femme ménopausée doit aussi s’assurer d’un apport suffisant en vitamine D. Cette vitamine nécessaire à la fixation du calcium sur les os est principalement fabriquée par la peau sous l’effet  des rayons du soleil. L’exposition au soleil durant les mois d’hiver étant limitée, on préconise généralement la prise d’un supplément de vitamine D. Chez les personnes de plus de 50 ans ou atteintes d’ostéoporose un supplément  de 800 à 2000 UI par jour.

COMMENT DIMINUER LES EFFETS ?

PAR LE SPORT: Il est recommandé de faire au moins 2h30 de sport cardiovasculaire modéré par semaine, et 1h15 d’activité cardiovasculaire soutenue ou une compilation des deux, joints à des exercices d’étirements, et de force deux jours par semaine. Le yoga en particulier est reconnu pour améliorer les symptômes de la ménopause telles que les bouffées de chaleur ou les changements de la qualité du sommeil.

PAR UNE ALIMENTATION SAINE: Un régime riche en  légumes, protéines et en bonnes graisses est essentiel pour les femmes s’approchant de la ménopause. De plus, les aliments riches en phytœstrogènes tels que les graines de lin, soya et trèfles rouges peuvent vous fournir quelques soulagements à vos symptômes. En effet, ces aliments agissent comme une forme un peu plus atténuée de progestérone. De plus, il nous faudra limiter ou éviter les aliments et les boissons contenant du sucre, de la caféine et de l’alcool puisqu’ils peuvent exacerber les symptômes, voire déclencher des bouffées de chaleur.

PAR L’ACUPUNCTURE

Dans le cadre d’une étude, les femmes qui se sont vues appliquer ce type de traitement traditionnel chinois souffraient beaucoup moins de sévères bouffées de chaleur que le groupe de femmes ayant eu un médicament placebo. L’acupuncture présente des effets positifs comme l’augmentation de l’énergie, de la libido, du bien-être général.

PAR LA MÉDITATION ET LA RELAXATION

Le stress émotionnel peut nous causer un déséquilibre hormonal à n’importe quel moment de la vie, tout en empirant certains symptômes tels que l’insomnie, l’anxiété et la dépression. C’est pour cela qu’il est important de suivre quelconques moyens pouvant réduire le stress. Par exemple des exercices de respiration, de visualisation, de méditation, ou même juste se relaxer avec un bon livre peuvent vous aider à diminuer le stress.

PAR DES HERBES MÉDICINALES

Des études cliniques menées en Europe prouvèrent que le Cohosh noir peut apporter un certain soulagement aux suées nocturnes, à l’insomnie, la nervosité, ou encore l’irritabilité. Le ginkgo biloba renforce l’esprit et la mémoire. Le Dong quai, appelé plus communément le Ginseng féminin, le dong quai est d’une très grande aide contre les symptômes de la ménopause. L’extrait de feuille de sauge peut vous aider à réduire les suées nocturnes dues aux bouffées de chaleur.

       

Cohosh noir                                       Ginkgo biloba                                                              Dong quai

Sauge

Pin It on Pinterest

Share This